Publications

Nomination | Ivelina Nikolova promue directrice générale de la FROHME
7 novembre 2022

Nomination | Ivelina Nikolova promue directrice générale de la FROHME

Le lundi 7 novembre 2022 – Le conseil d’administration de la FROHME est très heureux d’annoncer la nomination de Ivelina Nikolova à titre de directrice générale de la Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie (FROHME).

Titulaire d’une maîtrise en administration et d’un certificat en gestion des ressources humaines, Mme Nikolova travaille à la FROHME depuis 2012. Elle occupe le poste de directrice adjointe à la Fédération depuis 2019. Elle succède dès aujourd’hui à Martin Bécotte, lequel devient directeur des projets spéciaux.

D’ici mars 2024, il travaillera principalement au projet Unir et Bâtir qui consiste à livrer le projet de conversion du motel le Rustik de Châteauguay en 31 studios pour personnes itinérantes et à soutenir les OSBL d’habitation lors de processus de fusions et d’acquisitions d’immeubles.

En partie responsable de l’état de l’immeuble, la SCHL refuse de financer les rénovations 
8 juillet 2022

En partie responsable de l’état de l’immeuble, la SCHL refuse de financer les rénovations 

Sainte-Julie, le vendredi 8 juillet 2022 – Le président de La Villa de l’Amitié, Martin Bécotte, demande à la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) de financer d’importants travaux de rénovation qui permettraient d’améliorer la qualité de vie des locataires actuels, d’assurer la pérennité de l’immeuble et de l’agrandir afin d’offrir plus de logements sociaux dans la communauté.  

Cette demande survient alors que la Villa de l’Amitié a obtenu une somme de 2, 8 millions à la suite de l’appel de projets de la Seconde Entente Canada-Québec concernant l’Initiative de création rapide de logements, et ce, pour la construction de dix nouvelles unités, via l’agrandissement de son édifice actuel. Or, la mise en chantier doit se combiner avec d’importants travaux de remise en état de l’immeuble de 21 logements. Si le président se réjouit d’avoir obtenu les sommes pour construire de nouveaux logements sociaux, il se désole d’être incapable d’obtenir des enveloppes financières suffisantes pour rénover la Villa de l’Amitié. « Tout le projet est présentement compromis, malgré l’aide annoncée. Ce sont plusieurs ménages qui sont privés de logements adéquats, soit parce que leur appartement à la Villa de l’Amitié se dégrade ou parce que les nouvelles unités ne se construisent pas. Le dernier immeuble de logement sociaux de Sainte-Julie a été construit au début des années 1990. Il est plus que temps de remédier à cette situation », déplore le président de la Villa de l’Amitié, Martin Bécotte. 

Les nombreuses rénovations planifiées sont les tristes conséquences de l’absence d’entretien préventif des anciens administrateurs, lesquels avaient été mis en défaut par leur bailleur de fonds, la SCHL, de présenter des états financiers et de garder l’immeuble en bon état en y effectuant les réparations nécessaires en 2017. 

« L’ancien conseil n’a pas répondu à ses engagements, mais la SCHL, en étant très nonchalante en ne faisant aucune intervention auprès des anciens administrateurs, alors qu’ils n’ont fourni aucun des états financiers entre 2010 et 2016, ont privé l’immeuble et les locataires de soutien financier.  La SCHL est en partie responsable de la situation et des problèmes que l’organisme éprouve aujourd’hui », poursuit le président. 

À ce titre, toutes les personnes impliquées dans le projet aimeraient que le gouvernement fédéral, et la SCHL en particulier, puisse délier les cordons de sa bourse pour financer les travaux de rénovation. « Le rapport du Conseil national du logement déposé en début d’année mentionnait que les stratégies gouvernementales aidaient davantage les plus nantis que ceux qui ont des besoins impérieux de logement, comme c’est le cas des personnes qui nous pourrions accueillir en construisant nos nouvelles unités. Nous savons que de l’argent dort dans leurs coffres. En 2021, le directeur parlementaire du budget mentionnait que la SCHL n’a pas dépensé 452 millions des sommes allouées par le Parti Libéral du Canada depuis 2017 pour améliorer l’abordabilité des logements. J’ai parlé à des gens du cabinet du ministre de l’Habitation, Ahmed Hussen, et ceux-ci refusent de faire plus alors qu’il y a des millions qui dorment dans les coffres d’Ottawa et que nous vivons la plus grande crise du logement depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est inacceptable et le ministre doit faire quelque chose dans ce dossier, sinon, d’ici quelques années, nous devrons détruire l’immeuble », termine M. Bécotte. 

La Villa de l’Amitié est le seul organisme sans but lucratif d’habitation pour les personnes aînées de Sainte-Julie. À ce jour, aucun autre projet de construction de logement social et communautaire n’est prévu pour les quelque 280 ménages aînés du secteur qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Alors que le loyer moyen disponible d’une chambre (3 ½) dans la municipalité est de 1089 $ selon les chiffres de la récente enquête du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), plusieurs personnes âgées qui reçoivent mensuellement le revenu minimum garanti (425 $) sont contraintes de déménager à l’extérieur de la ville, faute de pouvoir se trouver un loyer à prix modeste ou modique. 

Personnes intervenantes recherchées !
8 juillet 2022

Personnes intervenantes recherchées !

Les vidéos vous ont fait sourire ?
Notre objectif : vous démontrer que nous sommes une équipe professionnelle, dynamique, qui travaille avec des locataires et des organismes formidables !

Consultez l’annonce ci-dessous et appliquez dès maintenant !
_________________

La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie est à la recherche de  deux (2) intervenant-e-s en soutien communautaire en logement social –  pour intervenir dans des organismes sans but lucratif d’habitation. 

Les postes disponibles :

  • 1 poste secteur de Vaudreuil-Soulanges
  • 1 poste secteur de l’est de la Montérégie
    (Saint-Bruno, Sainte-Julie, Varennes, Saint-Jean-sur-le-Richelieu) 

Conditions :  

  • 35 heures par semaine 
  • Horaire flexible du lundi au vendredi en journée et soirée  
  • La personne devra travailler à l’occasion la fin de semaine pour la réalisation de projets spéciaux ou des rencontres  
  • La personne doit se trouver le plus souvent possible dans les immeubles d’habitation 
  • Le travail de planification peut se faire en télétravail  
  • L’employé-e devra assister à des réunions d’équipe et de travail dans nos bureaux de Châteauguay 
  • Téléphone intelligent et ordinateur portable fournis 
  • Rémunération selon l’expérience: 21,34$-26,08$ 
  • Frais de déplacement remboursées 
  • Banque de 10 journées mobiles par année 
  • 13 jours fériés par année
  • REER collectif après 2 ans de service 
  • Assurances collectives 

Profil :

La personne recrutée doit être pluridisciplinaire et autonome dans son approche. Elle doit avoir autant la capacité de faire de l’intervention et organisation de groupe que de l’intervention individuelle. La personne doit avoir la capacité de gérer des conflits. Idéalement, la personne recherchée aurait une expérience du milieu communautaire.  

Scolarité :

DEC complété en travail social ou domaine connexe en sciences humaines ; étudiant au baccalauréat en travail social ou domaine connexe en sciences humaines.  

Autres exigences :  

  • Posséder un permis de conduire (frais de déplacement) 
  • Leadership et autonomie 
  • Expérience d’intervention 
  • Expérience du milieu communautaire et du travail auprès de bénévoles 

Description de l’emploi :          

La personne sélectionnée devra notamment :  

  • Animer les différents comités de locataires et de bénévoles ; 
  • Soutenir les projets et actions des locataires et renforcer leur contribution à la qualité de la vie sociale dans les immeubles ; 
  • Gérer les conflits entre locataires  ;
  • Développer l’implication des locataires dans leur milieu de vie; 
  • Organiser et animer des activités de loisirs, des activités sociales et des sorties ; 
  • Établir une liaison avec les partenaires du réseau sociocommunautaire et des établissements locaux ; 
  • Effectuer de l’intervention, du référencement et du suivi auprès des locataires éprouvant des difficultés. 

Postuler :

Par courriel seulement.  
Les autres méthodes de réception de candidatures vous excluront d’emblée.  
Courriel : Ivelina.nikolova@frohme.org  
Seules les personnes retenues pour une entrevue de sélection seront contactées.  

Entrée en fonction  :

Dès que possible !

 

Conversion du motel Le Rustik | Les partenaires à la recherche d’un nouveau nom pour l’immeuble 
6 juillet 2022

Conversion du motel Le Rustik | Les partenaires à la recherche d’un nouveau nom pour l’immeuble 

Châteauguay, 6 juillet 2022 – Plusieurs défis devront être surmontés avant que nous puissions accueillir les premiers locataires des studios qui seront aménagés dans l’ancien motel le Rustik, dont la réalisation du projet à l’intérieur du cadre budgétaire prévu, malgré les pénuries de matériaux et de main-d’œuvre qui contribuent à la hausse des coûts. Toutefois, parmi les avancées, les plans projetée du projet a été approuvée par la municipalité.  

Dans l’intervalle des travaux, les partenaires du projet réfléchissent au nouveau nom que pourrait porter l’immeuble une fois converti. Ils espèrent trouver une nomenclature qui tiendrait compte du partenariat historique entre la communauté de Châteauguay et la nation Mohawk de Kahnawake, ainsi qu’en lien avec la nouvelle vocation de l’immeuble.  

Afin de s’arrêter sur le meilleur choix, les partenaires font appel à la population de Châteauguay et de Kahnawake afin de trouver un nom au projet et au bâtiment. Les personnes qui souhaitent faire des propositions sont invitées à inscrire leur suggestion au sein du formulaire suivant : https://bit.ly/suggestion_nom_Rustik  

___________________________

The partners are looking for a new name 

Châteauguay, July 6, 2022 – Several challenges must be overcome before we can welcome the first tenants of the studios that will be developed in the former Rustik motel, including the realization of the project within the planned budget, despite the shortage of materials and labor that contribute to the increase in costs. However, among the advances, the project’s proposed façade has been approved by the municipality.  

In the interval between construction, the project partners are considering a new name for the building once it is converted. They hope to find a nomenclature that would reflect the historical partnership between the community of Chateauguay and the Mohawk Nation of Kahnawake.  

To decide on the best choice, the partners are calling on the population of Chateauguay and Kahnawake to find a name for the project and the building. People who wish to make proposals are invited to register their suggestion in the following form: https://bit.ly/suggestion_nom_Rustik  

 

Un avis juridique n’est pas une enquête
23 juin 2022

Un avis juridique n’est pas une enquête

Sherbrooke, 23 juin 2022 – La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie (FROHME) est déçue des propos tenus par le premier ministre Legault lors de son passage à Sherbrooke le week-end dernier.

Legault s’est en effet contenté de dire que la vente du Faubourg Mena’Sen à des intérêts privés était légale. Nous savions déjà qu’un organisme sans but lucratif pouvait vendre un immeuble et c’est la raison pour laquelle nous avons demandé et obtenu une modification à la loi sur l’habitation afin que cela ne se reproduise plus jamais.

Ce que la FROHME demande au gouvernement depuis le 24 mars, c’est qu’une enquête soit mise en place en vertu de l’article 230 de la loi des entreprises. C’est tout le processus menant à ladite vente qui paraît opaque et qui soulève des questions.

« Le premier ministre avait parlé de faire une enquête, mais sa déclaration laisse croire qu’il a plutôt opté pour un avis juridique portant exclusivement sur la vente. Ce n’est pas ce que nous demandions, ni ce que nous espérions, de dire la présidente de la FROHME, Denise Godbout. La diminution du nombre de membres et la division des sommes de la vente entre eux, le changement de nom de l’organisme tout juste avant sa dissolution et la parution dudit avis de dissolution dans un journal national montréalais plutôt que dans une publication locale, tout cela est scandaleux.  Le gouvernement doit valider que toutes les étapes qui ont mené à la vente ont été faites en vertu de la loi des entreprises et dans le respect des lettres patentes, des règlements généraux et des droits de tous les membres », termine-t-elle.

En plus d’espérer qu’une véritable enquête publique s’officialise, les organismes communautaires et les élus Sherbrookois sensibilisent également les récents acheteurs afin qu’ils choisissent de revendre les immeubles récemment acquis pour qu’ils redeviennent la propriété d’un organisme sans but lucratif.

La FROHME appuie les locataires du Faubourg Mena’Sen et souhaite que les immeubles redeviennent une propriété collective
10 juin 2022

La FROHME appuie les locataires du Faubourg Mena’Sen et souhaite que les immeubles redeviennent une propriété collective

Sherbrooke, le 10 juin 2022 La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et l’Estrie (FROHME) se réjouit de voir les locataires, accompagnés de l’Association des locataires de Sherbrooke et du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), manifester pour que leur immeuble redevienne une propriété collective à l’abri de la spéculation.

La FROHME salue l’adoption de la loi 37 par l’Assemblée nationale, laquelle préviendra que des ventes comme celles qui se sont produites à Sherbrooke et Richelieu puissent se reproduire. Nous aurions par contre souhaité que le gouvernement se donne le droit, par cette loi, d’annuler la vente et de récupérer les sommes divisées entre les membres, comme l’ont proposé la présidente de la FROHME, Denise Godbout, et la porte-parole des locataires de la Villa Belle-Rivière, Sylvie Adam, lors de la commission parlementaire sur la loi 37 tenue la semaine dernière.

La FROHME souhaite donc que les partis politiques s’engagent en ce sens durant la campagne électorale.

Enquête

Selon ce qu’ont mentionné certains médias, le bureau du Premier ministre Legault aurait confirmé que l’enquête au sujet de cette vente, promise à la fin avril, est démarrée par quelqu’un de son cabinet. Cette réponse est inquiétante et nous craignons que cette histoire tombe dans l’oubli. Nous souhaitons que le gouvernement précise la nature de l’enquête.

« Est-ce qu’on a affaire à une enquête criminelle ? L’histoire récente a démontré que les enquêtes économiques peuvent prendre des années à se boucler et rien n’empêche de déclencher parallèlement une enquête en vertu de l’article 230 de la loi des compagnies qui permet au commissaire de saisir des documents et d’obliger les gens à témoigner. Le processus est tellement flou présentement qu’on se demande s’il y a véritablement une enquête », de dire la présidente de la FROHME, Denise Godbout. »

Lors de la commission parlementaire, les deux témoins de la FROHME ont martelé l’importance des enquêtes publiques au sujet des deux dernières ventes. « La loi, si elle est adoptée, permettra de protéger les ventes éventuelles et on s’en réjouit.

Cependant, elle ne permettra pas de récupérer ces importants actifs collectifs ou les sommes issues de la vente ni de redonner la paix d’esprit aux locataires. Les enquêtes pourraient au moins nous apporter des réponses », complète Mme Godbout.

 

Appel aux anciens administrateurs et membres de l’OSBL qui était propriétaire du Faubourg Mena’Sen
27 mai 2022

Appel aux anciens administrateurs et membres de l’OSBL qui était propriétaire du Faubourg Mena’Sen

Châteauguay, le 27 mai 2022 – La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et l’Estrie (FROHME) est à la recherche d’ancien-ne-s membres du conseil d’administration de la Cité des retraités de l’Estrie dans la foulée de la vente du Faubourg Mena’Sen à des intérêts privés.  Ces personnes peuvent avoir siégé pour n’importe lequel des mandats du conseil d’administration depuis la création de l’OSBL d’habitation en 1976 ou avoir été simple membre de la corporation et avoir déjà voté à une assemblée générale des membres.

Ces ex-membres du conseil d’administration pourraient contribuer à soutenir la communauté, les locataires, les OSBL d’habitation et la FROHME dans le contexte de la récente vente du Faubourg Mena’Sen.

Toute personne qui se sentirait interpellée par cette requête est priée de contacter la responsable des communications et de la vie associative, Martine Boyer, par courriel à l’adresse électronique suivante : martine.boyer@frohme.org ou par téléphone en composant le 438 502-0279.

-30-

Projet de loi 37 – La FROHME proactive et initiatrice de changements
25 mai 2022

Projet de loi 37 – La FROHME proactive et initiatrice de changements

Châteauguay, le 25 mai 2022 – La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et l’Estrie (FROHME) est heureuse de constater que son travail, avec les OSBL membres, les locataires touché-e-s et ses partenaires, a poussé le gouvernement à dorénavant exiger une autorisation ministérielle avant qu’un OSBL d’habitation puisse vendre ses immeubles au marché privé et qu’en cas de liquidation, les actifs soient remis à un autre OSBL d’habitation. La loi prévoit également l’obligation de préserver le caractère social et communautaire des immeubles. C’est l’une des modifications importantes inscrites au sein du projet de loi 37, Loi modifiant diverses dispositions législatives principalement en matière d’habitation.

« La FROHME s’est largement impliquée dans la foulée des ventes scandaleuses de la Villa Belle-Rivière de Richelieu et du Faubourg Mena’Sen de Sherbrooke. D’abord, nous avons été présents pour les locataires qui ont levé la main à Richelieu puis, sur toutes les tribunes, nous avons martelé l’importance de prendre soin des biens immobiliers collectifs et de préserver la propriété sans but lucrative une fois les conventions financières gouvernementales terminées », de dire la présidente de la FROHME, Denise Godbout.

Enquête

Aussi réjouissant qu’est ce projet de loi, il ne permettra pas de récupérer les sommes publiques investies au fil des ans dans les deux OSBL vendus ni de rapatrier les 235 appartements qu’ils contenaient dans le giron des OSBL d’habitation. « Ces deux ventes sont totalement immorales et on se questionne sur la conduite des administratrices et administrateurs. Nous demandons à M. Legault d’aller de l’avant rapidement avec son intention d’ouvrir une enquête publique », a ajouté la présidente de la FROHME.

17 avril 2022

Surveillants et concierges d’immeuble

La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie est à la recherche de deux (2) surveillants et concierges d’un immeuble situé à Châteauguay.

Conditions :
Contrat de 30 semaines
35 heures par semaine
Horaire variable à discuter sur 7 jours, généralement de jour
Les personnes sélectionnées doivent être admissibles aux programmes d’Emploi-Québec.

Profil :
Les personnes recrutées doivent être fiables et autonomes.

Scolarité :
Aucune exigence

Description de l’emploi :
Les personnes sélectionnées devront :
Surveiller l’immeuble
Faire des patrouilles dans l’immeuble et à l’extérieur de l’immeuble
Remplir les rapports de surveillance
Communiquer avec le gestionnaire au besoin
Faire du ménage et trier les équipements et mobilier pour entreposage durant les travaux ou pour la vente

Postuler :
Courriel seulement : info@frohm.org

Entrée en fonction :
Dès que possible une fois les personnes retenues pour le poste